mercredi 13 avril 2011

Retour sur l'édition 2010

Le 17 novembre dernier à Paris, sous le parrainage du Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer, Olivier Duverdier co-fondateur d’Ecosys Group présentait le nouveau dispositif CleanTech Open France. Autour de sponsors comme SFR ou Regus, cet événement a réuni des financiers, des grands groupes privés et des organismes publics, tous intéressés par la détection des talents des eco-entrepreneurs français et la volonté de fédérer l’écosystème Green business national.

Inspiré du modèle américain (www.cleantechopen.com.), le CleanTech Open France, association à but non lucratif, fait le pari de recenser et de valoriser les meilleures startups eco-innovantes.


«La croissance verte n’est pas un phénomène marginal. C’est une économie responsable qui monte en puissance et qui est génératrice d’emplois » a déclaré en préambule Olivier Duverdier.

La date du 17 novembre 2010 n’a pas été choisie par hasard. Elle s’inscrit dans le cadre des Journées de l’entrepreneur (JDE) en France et du mouvement mondial de la Global Entrepreneurship week (GEW), tous deux partenaires du CleanTech Open France.

Le 17 novembre est également le jour de la grande finale mondiale du Green business organisée aux Etats-Unis par le CleanTech Open. Et la France y était brillamment représentée par Soft4Energy, lauréat 2010, développeur d’un progiciel de supervision et de maintenance des installations photovoltaïques.

En liaison vidéo depuis la Silicon Valley, Pierre Nougué, co-fondateur d’Ecosys Group et Gabriel Dabi Schwebel, dirigeant de Soft4Energy, ont témoigné de l’importance, pour une jeune startup française, d’être au cœur d’une réunion internationale qui met en connexion l’intelligence green mondiale (article "the sky is the limit").
« Jamais je n’aurais imaginé faire partie du carré final a commenté avec enthousiasme Gabriel Dabi Schwebel. Ici tous les projets sont d’une grande qualité et leurs créateurs œuvrent pour une meilleure circulation des compétences et des opportunités marché ».

Le concours mondial et la participation française n’est qu’une étape du programme CleanTech Open France. Tout au long de l’année CTO France identifie et développe l’écosystème Green grâce à des outils performants et des relations constantes avec les interlocuteurs incontournables du secteur.

La centaine de participants au lancement du programme CleanTech Open France l’aura bien compris : c’est en concentrant les talents que les technologies propres françaises s’imposeront comme un modèle gagnant.