vendredi 2 décembre 2011

Cleantech Open s’affirme comme le plus grand réseau d’accompagnement des cleantech au monde

Plus de 1500 entrepreneurs verts, investisseurs, industriels ont participé les 15 et 16 novembre au Cleantech Open à San José dans la Silicon Valley.

Venant de près de 30 pays, de la Suède à l’Afrique du Sud, de la Malaisie à la France en passant par le Kenya ou le Chili, ces entrepreneurs ont démontrés pendant 2 jours la vitalité de l’innovation dans les 6 secteurs de l’économie verte :

· Efficience énergétique,
· Energies renouvelables
· Energies intelligentes,
· Transport
· Écoconstruction
· Eau, air, déchets

Sélectionnées dans chacun des pays par des jurys d’experts, 27 entreprises non américaines et 18 américaines ont eu de multiples occasions de rencontrer les fonds et les partenaires qu’ils cherchaient.

La ½ journée « investor Connect », qui a permis en 5 ans de lever plus de 500 millions de dollars, a été l’occasion pour toutes entreprises de rencontrer des fonds d’investissements.
Les « 1 minute pitches » tout au long des 2 jours, ont aussi été l’occasion pour tous les entrepreneurs présents de montrer leur technologie et d’appeler à des rencontres plus approfondies sur leurs stands.

Mais tous venaient aussi pour gagner le grand prix Cleantech Open 2011, dans l’une des catégories : Global Ideas pour les non américaines et Business compétition pour les Américaines.


Un processus de classement rigoureux et pédagogique :

Des jurys de 7 à 10 juges, spécialistes technologiques, fonds d’investissements, entrepreneurs à la réussite remarquable, ont entendu les présentations des entreprises et les ont soumis à un flot de question qui bien souvent recouvraient des conseils fort utiles aux entrepreneurs néophytes.


Le prix Ideas Competition a été remporté cette année par une jeune entreprise Chilienne : Biofiltro.

Biofiltro est une technologie qui va révolutionner l’industrie du traitement de l’eau grâce à son faible coût et à son respect de l’environnement. Les procédés traditionnels sont extrêmement consommateurs d’énergie, de produits chimiques et génèrent des déchets. Biofiltro utilise un procédé totalement naturel : la capacité des vers de terre et des microorganismes à traiter les matières organiques présentes dans l’eau et à les transformer en engrais, largement utilisés dans l’agriculture et le traitement des sols.

Biomethodes, gagnant du Cleantech Open France s’est pour sa part octroyé la 5eme place de ce classement.

Spécialisée dans le domaine de l’ingénierie et l’optimisation de protéines et d’enzymes industrielles, Biométhodes adapte depuis 2008 ses technologies à un des secteurs clés de la chimie verte, la transformation de la biomasse non-alimentaire, produisant des composés chimiques utilisables par l’industrie, en substitution de pétrole, proposant ainsi un bio-carburant de 2ème génération.