Promotion 2011

« Je suis ravie de participer à ce jury Cleantech Open 2011, puisqu’Oseo accompagne également les entreprises dans leurs projets d’innovation. Les actions du Cleantech Open France et d’Oseo sont complémentaires. L’originalité de cette démarche réside  dans la diversité des différents projets et la diversité des membres du jury qui ont permis d’apporter des regards et des visions supplémentaires sur les différents projets.Cette diversité d’approche technologique et de marchés des cleantechs se retrouve jusque dans le classement. »

Catherine BORG-CAPRA - Présidente du Jury - Directrice de l'Expertise d'OSEO


Le lauréat 2011

Biométhodes

Biométhodes a développé un procédé pour une exploitation durable de la biomasse végétale appliquée à la chimie renouvelable et aux biocarburants dits de seconde génération. C’est un procédé biochimique, baptisé OPTALYSIS permettant de fragmenter la biomasse non alimentaire (matières bois, déchets agricoles) pour en extraire séparément les composants à forte valeur ajoutée pour diverses applications (biocarburants, bioplastiques, fibres de carbone, colles…).
Les biocarburants de première génération sont mal acceptés du fait de la concurrence avec la production de ressources alimentaires. En ce qui concerne les biocarburants de seconde génération à base de biomasse lignocellulosique, le problème est le coût du traitement enzymatique de ces derniers dans le cadre de l'hydrolyse de la cellulose.

La société résout ce problème en séparant les 3 composants majeurs des matières dans des conditions douces (50-60°C). On obtient une cellulose amorphe plus propice à l'hydrolyse (comparativement à la cellulose cristalline utilisée dans les procédés classiques).
En outre, la lignine reste disponible, car elle n'est pas brulée dans le mécanisme de séparation des molécules. L'hydrolyse ne dure que 24h grâce à ce procédé contre 72h pour les autres procédés.
Le coût des enzymes à mettre en œuvre dans le processus d'hydrolyse est 3 à 4 fois inférieur aux processus classiques.

Les finalistes

Actility

Actility se positionne sur les marchés du Smart Grid, du Smart Building et du Smart City s'adressant aux acteurs de l'énergie et plus généralement à ceux du M2M (Machine to Machine) et Objets Communicants déployés à très large échelle.         
Son objectif est de développer une infrastructure réseau ouverte, standardisée et interopérable pour les applications MtoM, avec la création d'un « Store » dans lequel chacun peut développer des applications pour la gestion intelligente des énergies et du confort, à la manière de  l’App Store d’Apple.
Actility met en œuvre ses technologies dans la cadre de son activité d’agrégateur d’effacements électriques. 


Cogebio

COGEBIO, procédé de cogénération biomasse, apporte une solution innovante et performante pour la production décentralisée d'électricité et de chaleur en petite puissance (50 à 500 kWe) en substitution d’énergies fossiles à partir de ressources locales de biomasse en utilisant un cycle thermodynamique particulier : gazéification de la biomasse puis cogénération Electricité / Chaleur par turbine à air chaud (une partie de la chaleur étant réutilisée dans le process de gazéification).
Deux choses sont à retenir dans ce procédé :
1.    La turbine à air chaud permet une meilleure valorisation du déchet
2.  La méthode permet par ailleurs une importante réduction de coûts de production au kWe
En effet le rendement électrique affiché est de 20% à 30% contre 8% à 15% pour les autres technologies de cogénération existantes sur le marché. Comme pour l’ensemble du marché biomasse, le succès de Cogebio dépendra des tarifs de rachat.
L’entreprise est issue de la fusion de la société détentrice de la technologie de gazéification et de la technologie de cogénération.
La technologie Cogebio est sous brevet IFP, composé d’une licence exclusive et d’un brevet pour le gazéifieur (en cours de validation).


Ethera

ETHERA développe et commercialise des kits de mesure et de dépollution, simplifiant le diagnostic, la surveillance et l'élimination de la pollution chimique de l’air intérieur des bâtiments. 
Issue d’un laboratoire commun CEA/CNRS et protégée par 5 brevets, la technologie Ethera repose sur un savoir-faire unique en ingénierie des matériaux nanoporeux. Synthétisés à partir d’un procédé Sol-Gel, éprouvé et maîtrisé, les matériaux développés piègent et concentrent les polluants cibles. Intégrant des réactifs spécifiques, les matériaux, initialement transparents, virent de couleur selon la concentration du polluant.
Associés à leurs lecteurs optiques, ils deviennent des capteurs colorimétriques. Disposant d’une très forte capacité de capture des polluants, ces matériaux permettent également la réalisation de systèmes de dépollution.


Kaplan Energy

La société Kaplan Energy a développé une technologie de stockage thermique basée sur des matériaux à changement de phase. Innovation majeure : une technique de microcapsules permettant d'augmenter notablement la surface d'échange thermique et donc le potentiel de stockage pour une même quantité de matière (augmentation de la vitesse d'échange). Pas de technologie concurrente sur la micro encapsulation identifiée à ce jour, à part BASF qui n'opère pas sur les mêmes marchés car avec des tailles et densités énergétiques différentes.
La technologie, baptisée E-Stocker, a été développée dans le cadre d’une collaboration CNRS – CETHIL, entre 2008 et 2009, avant la création de la société. La force de la technologie est la méthode de microcapsule qui permet d'augmenter significativement, pour une même quantité de matière à changement de phase, la vitesse de stockage et de déstockage de l'énergie thermique du fait d'une plus grande surface d'échange.
Il s'agit d'un procédé chimique d'encapsulation dont la technologie est couverte par le secret industriel.


Monextel

Recommerce Solutions se positionne sur le marché des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE). La société propose un service de récupération des téléphones portables usagés au travers d’offres innovantes, et gère ensuite la revalorisation du matériel ainsi récupéré.
Le concept se décline en 4 offres:
> Un site en marque propre: monextel.com, grâce auquel les utilisateurs peuvent envoyer leur(s) téléphone(s) et faire don de leur valeur à une association (environ 40€ en moyenne par téléphone). Ce  site a permis une large médiatisation de l'entreprise.
> Des sites en marque blanche : L'entreprise opère ses solutions de reprise en marque blanche pour le compte de grandes entreprises du secteur des télécommunications:  Bouygues Telecom, Virgin Mobile, NRJ Mobile, etc...
> Une offre à destination des professionnels via le site MonExTel.com ou en marque blanche: cette offre permet à des entreprises de traiter leur parc de téléphones portables et d’obtenir un bilan de l’impact environnemental et social de leur action de recyclage.
> Une offre dans des points de ventequi permet de collecter dans des points physiques (Réseau Club Bouygues Telecom, Agences Crédit Mutuel et CIC entre autres)
Recommerce Solutions travaille en étroite collaboration avec des partenaires issus de l’Economie Sociale et Solidaire pour le traitement des produits.


Mopeasy
MOPeasy a développé une plateforme communautaire web 2.0 d’auto-partage de véhicules électriques avec gestion dématérialisée non intrusive d’accès aux véhicules par sms.
Nouvel opérateur de mobilité durable,  Mopeasy regroupe sous forme de communautés locales des éco- citoyens, des éco-entreprises et des éco-cités  pour partager des véhicules électriques afin de réduire la pollution liée aux courts déplacements et désengorger les centres urbains.
La solution de MOPeasy est :
* 100% dématérialisée : grâce à une gestion dématérialisée du partage et de la prise en main du véhicule, la solution d'auto-partage peut être mise en œuvre  sans préinscription et quel que soit le type de véhicule.  A ce titre MOPeasy a créé une boite à clef individuelle, sécurisée et autonome (alimentée énergie solaire)
* 100% ouverte : la plateforme intègre tous types de véhicules, différentes solutions de tarification et tout mode d’auto-partage (communauté fermée, semi ouverte et ouverte) Grâce à cette solution ouverte, la communauté optimise ses véhicules par types, usages et fréquence.
* 100% indépendante : Développée en interne avec des outils ouverts, MOPeasy peut s’intégrer à toute plateforme de mobilité locale auprès d’acteurs publics et privés sur Internet et Smart phones
MOPeasy propose un kit d’auto-partage facile à mettre en place :
* MOP’box (kit d’auto-partage) permet d’auto-partager en toute sécurité tout type de véhicules et est parfaitement adaptée à l’arrivée de l’électro-mobilité : vélos à assistance électrique, voiturettes, voitures et véhicules utilitaires légers électriques.
* MOP’ex exploite et anime à la demande des auto-partages locaux.

OK Wind

A l'origine, il y a un constat tout simple. Les éoliennes classiques tournent par vent fort. Par vent faible, elles sont au repos. « Or les plus faibles vitesses de vent c'est 65 % du potentiel français », assure le fondateur de l'entreprise. OK Wind a développé une éolienne de petite et moyenne puissance à axe vertical, contrairement à la majorité de l'éolien domestique à axe horizontal dérivé du grand éolien. L'intérêt est que l'axe vertical permet de mieux capter les turbulences de vent fréquentes en milieu urbain et para-urbain. La société a investi dans une soufflerie pour tester les vents turbulents sur l'axe vertical. 5 dépôts de brevets sont en cours pour un effort de R&D de près de 500 K€. OK Wind annonce un facteur de capacité de 33% quand le marché du petit éolien est en moyenne à 27%.
La question qui reste en suspens est la compétitivité prix / retour sur investissement pour le client final. Ok Wind se positionne sur le marché de l'autoconsommation ou de la consommation dite sur site. Il n’y a pas de raccordement réseau, ce qui Implique de mettre en place des partenariats commerciaux plus pointus pour dimensionner les batteries et l'accumulateur selon les besoins et utilisations des clients.
Aujourd’hui, la société commerciale des éoliennes de petit es puissance (moins de 5 kW) mais poursuit son effort de R&D pour atteindre d’ici 2013 une puissance comprise entre 10 et 25 kW, particulièrement bien adaptée pour l’alimentation de sites isolés, où la solution éolienne sera compétitive en prix.


Photo Fuel

Photofuel développe et commercialise des technologies et matériaux optiquement innovants qui permettent d’optimiser le rendement des systèmes photovoltaïques et photosynthétiques. 
Les systèmes photovoltaïques et la photosynthèse exploitent l’énergie lumineuse de manière sélective avec des sensibilités et des rendements variables en fonction des « couleurs » du spectre.
Les matériaux mis au point par PhotoFuel permettent de modifier et optimiser le spectre solaire en couleur et en amplitude afin de l’adapter aux sensibilités des processus de photoconversion utilisés par les panneaux solaires, les plantes et les microalgues.


Senda

Senda édite des logiciels pour la mobilité durable à l’intérieur et autour des grandes métropoles.

Notre société a été créée en 2006 par Angel Talamona et Mikaël Kais, anciens experts de l’INRIA et de MINES ParisTech.
Senda s’adresse à des clients de différents secteurs d’activité dont les transports, le voyage, les télécoms, l’automobile et les collectivités locales. Les références clients de Senda incluent SNCF, Orange et Nokia.
La technologie Chronomove de Senda valorise les infrastructures de transport et de télétravail, en y ajoutant des intelligences de mobilité.
Les solutions de Senda permettent aux communautés d’utilisateurs d’optimiser le temps et l’énergie employés dans leurs déplacements, tout en réduisant leur impact sur l’environnement.
L’offre de Senda est constituée d’une plateforme logicielle et d’une solution en marque blanche pour la navigation multimodale et le covoiturage temps-réel.


Smart Grains

30% du trafic des grandes villes est lié à la recherche d’une place de stationnement. SmartGrains a mis au point des capteurs magnétiques sans fil qui permettent de déterminer si une place de stationnement est occupée par un véhicule ou non. Ces capteurs utilisent un protocole propriétaire (breveté) de communication radio ultra-basse consommation mis au point avec l’INRIA, le CNAM  et le CNRS.
Que ce soit en intérieur ou en extérieur, dans des centres commerciaux, des aéroports ou sur la voirie, plus de 100’000 automobilistes reposent chaque jour sur la solution ParkSense pour trouver une place de stationnement.


Solar Euromed

SOLAR EUROMED propose des solutions de production d’énergie stockable, renouvelable  et à bas coût  pour les régions du monde à  fort ensoleillement grâce à une technologie solaire à concentration innovante développée en collaboration avec les laboratoires français CNRS PROMES et CEA LITEN.
La technologie innovante de SOLAR EUROMED se caractérise par une capacité à délivrer une énergie continue et adaptable à la demande grâce au stockage thermique de l’énergie produite, l’utilisation de la vapeur d’eau comme fluide de transfert en lieu et place de produits dangereux, une conception simplifiée du champ solaire combinée à de hautes performances optiques et thermiques, et la comptabilité avec des activités agricoles sous les structures collectrices. Cette technologie a été mise en œuvre en 2011 dans une centrale pilote cofinancée par OSEO Innovation située sur la plateforme d’innovation de Thémis dans les Pyrénées Orientales et a contribué à l’obtention du premier permis de construire pour la réalisation d’une centrale solaire thermodynamique en France. La centrale ALBA NOVA 1 localisée en Corse aura une puissance de 12 MW et sera mise en service dès 2013.

Ces solutions sont commercialisées pour des centrales solaires de moyenne et grande puissance, des sites raccordés au réseau ou isolés, ou des clients industriels. SOLAR EUROMED se positionne ainsi sur l’ensemble du cycle de vie d’une centrale solaire thermodynamique en proposant des services d’ingénierie de développement de centrales à des développeurs de projet, la fourniture du champ solaire aux opérateurs exploitants de centrales.